Matoupris : le joueur japonais qui a failli ruiner Donald Trump
7 min restante(s)

Matoupris : le joueur japonais qui a failli ruiner Donald Trump

Tout le monde, ou presque, sait qui est Donald Trump. Pour ceux qui ne suivaient pas, Donald Trump est le businessman américain par excellence, homme d’affaires hors pair, qui a fait fortune grâce à des investissements souvent très réfléchis. Mais The Donald, comme il est surnommé, est également connu pour son excentricité, n’hésitant pas à faire savoir ce qu’il pense sans prendre de pincettes, que ce soit à la télévision ou sur Internet, où jusqu’à il y a peu il avait fait de Twitter son terrain de jeu préféré avant d’en être banni.

Mais ce côté excentrique a pu parfois lui jouer des tours, voire même lui coûter sa fortune ! L’histoire qui vous attend aujourd’hui montre à quel point Trump est prêt littéralement à tout pour conclure un deal avec un client, quitte à prendre de très gros risques ! Ici, on remonte à une époque où l’homme d’affaires n’osait même pas rêver d’être le président de la première puissance mondiale, au tout début des années 1990. Amateur de jeux d’argent et possédant même quelques casinos à Las Vegas et Atlantic City, Donald Trump a tenté ici un pari plus que risqué afin de collaborer avec un homme très convoité.

Installez-vous confortablement et laissez Matoupris vous raconter l’histoire incroyable du joueur japonais qui a bien failli mener Donald Trump à la ruine !

Quand le hasard fait bien les choses…

Notre histoire débute lors du mois de février 1990. Donald Trump s'envole pour la capitaine du Japon, Tokyo, où il doit assister à un combat de boxe entre les deux poids lourd Mike Tyson et Buster Douglas, dont il doit également assurer la promotion. La nuit précédant le combat, une fête est organisée où des amis et des partenaires commerciaux se rencontrent et discutent. Trump aperçoit Mike Tyson et l’embarque avec lui dans une salle afin de faire quelques photos. À ce moment-là, le businessman remarque la présence d’un petit homme seul, il décide de l’entourer de son bras afin qu’il prenne une photo avec lui et le boxeur.

Mais étonnamment, notre mystérieux inconnu ne semble pas enclin à prendre une photo. Et pour cause, il s’est avéré que cet homme était Akio Kashiwagi, un homme d’affaires japonais aussi discret que fortuné. Et c’est peu dire que le hasard fait bien les choses, car cela faisait des semaines que Trump courtisait Kashiwagi, espérant que ses millions pourraient aider à maintenir à flot l’une des entreprises du Donald.

Car quelques années plus tôt, l’homme d’affaires américain avait commencé à se lancer pour le moins agressivement dans le secteur du jeu d’argent, et notamment en investissant des casinos d'Atlantic City. À ce moment-là, il possédait déjà trois casinos à son actif, dont le Trump Taj Mahal, qu’il surnommait très modestement la "huitième merveille du monde". Mais pour être rentables, ces casinos ont besoin de revenus énormes. Et pour cela, Trump a besoin d’une chose : des gros joueurs, qui jouent des sommes colossales ! Car ce type de joueur lui promet non seulement des bénéfices, mais aussi une sacrée publicité ! Et cela tombe bien, puisqu’il s’avère que notre ami japonais est un féru de jeux d’argent, et notamment du baccarat.

Trump piqué au vif

Bien décidé à faire affaire avec Akio Kashiwagi, Donald Trump commence à réfléchir à un stratagème pour le convaincre. Et comment convaincre un joueur invétéré de faire du business avec vous ? Eh bien, vous l’invitez personnellement dans l’un de vos établissements de jeu ! Et c’est exactement ce que Trump va faire, il va inviter son homologue nippon en lui réservant un penthouse dans son hôtel, le Trump Plaza.

Et ce, malgré les recommandations de ses équipes, qui désapprouvent grandement cette invitation. En effet, Kashiwagi est connu pour être un véritable bourreau des casinos, quelques temps auparavant, il aurait remporté plus de 20 millions de dollars dans un casino australien, causant presque la fermeture de celui-ci. Mais Trump ne veut rien entendre et attend la venue de son prestigieux invité. L’opération séduction peut débuter.

Mais l’opération séduction va très rapidement tourner au cauchemar pour l’Américain ! En effet, le Japonais est en veine, très en veine, au point de donner des sueurs froides au Donald, qui réalise que ce coup de publicité va peut-être le mettre sur la paille, comme il l’écrit d’ailleurs dans ses mémoires : “Mais qu’est-ce que je fous ? La trésorerie est au plus bas, et je joue avec un gars qui pourrait gagner 40 ou 50 millions de dollars en quelques jours”.

Au bout de quelques jours, sans aller jusqu’à la banqueroute, Akio Kashiwagi remonte dans l’avion et repart pour Tokyo, en rapportant avec lui la bagatelle de six millions de dollars. Rassuré de ne pas avoir à mettre la clé de son casino sous la porte, Donald Trump est tout de même vexé que son invité d’honneur n’ait même pas daigné parler affaires avec lui. Et il compte bien lui faire payer… très cher.

La riposte du Donald

Très remonté contre le Japonais, Donald Trump ne compte pas en rester là et décide de mettre les petits plats dans les grands dans l’unique but de laver l’affront subi. Pour cela, il fait appel à un des meilleurs experts en mathématiques, et plus particulièrement en probabilités, afin de monter une stratégie afin de faire perdre Kashiwagi.

Au mois de mai de la même année, il invite de nouveau l’homme d’affaires japonais aux États-Unis et lui propose ceci : Kashiwagi s’engage à jouer 12 millions de dollars jusqu’à ce qu’il les double… ou les perd. Contre toute attente, le joueur japonais accepte, malgré le fait que ses chances sont ridiculement petites. Trump, quant à lui, se frotte déjà les mains en pensant à sa petite vengeance personnelle.

Sauf que voilà, chance ou talent, Akio gagne encore et encore et encore… si bien qu’il parvient à amasser 9 millions de dollars en quelques jours. Trump, dépité, constate les dégâts et envisage d’arrêter les frais (littéralement), mais l’expert engagé lui conseille d’attendre et de laisser les probabilités faire leur travail.

Et en effet, au bout d’un moment, Kashiwagi commence à enchaîner les pertes, et ce, dès lors que les dealers masculins ont laissé leurs places à leurs collègues féminines. Il n’en fallait pas plus pour le Donald, qui laissa totalement tomber les probabilités pour se concentrer uniquement sur la superstition. Il exigea que seules des femmes travaillent à la table du japonais. Et le pire dans tout cela, c’est que ça a fonctionné ! Au bout de six jours, Akio Kashiwaga perd 10 des 12 millions de dollars investis, l’Américain décidant d’arrêter la partie et de lui laisser les deux millions restants en guise de compensation.

Kashiwagi part du casino totalement furieux et rentre au Japon, et va même jusqu’à brûler l’exemplaire de The Art of the Deal, que Donald Trump lui avait offert lors de sa première venue. Mauvais perdant, Akio…

Une fin aussi étrange qu’effrayante…

Cette histoire de fierté entre les deux hommes d’affaires aurait pu s’arrêter là, avec un Donald Trump content d’en être sorti vainqueur et un Akio Kashiwagi qui boude dans son immense demeure à Tokyo. Mais le destin a voulu que les deux hommes connaissent des fins certes négatives, mais pas sur la même échelle.

En effet, en janvier 1992, on apprenait que Akio Kashiwagi avait été assassiné dans sa maison située près du Mont Fuji. Et ce, d’une manière pour le moins sordide. La presse rapporte à l'époque que l’homme d’affaires japonais a été frappé pas moins de 150 fois à l’aide d’un katana, arme fétiche des samouraïs. Tout au long de sa carrière, on racontait que Kashiwagi entretenait des liens étroits avec les Yakuzas, la mafia japonais. Il semblerait qu’il ait payé ses mauvaises fréquentations.

Du côté de Donald Trump, il semblerait que les 10 millions de dollars du Japonais n’ait servi qu’à retarder l’échéance puisque dans les mois qui suivent cette histoire, les trois casinos de Trump à Atlantic City ont fait faillite et ont dû fermer leurs portes. Il ne n'essaiera plus jamais aux casinos.

Jouer avec de l'argent réel ?

Nous avons sélectionné un ensemble des meilleurs casinos que vous pouvez trouver en ligne où vous pouvez jouer à ce jeu en utilisant de l'argent réel !

Jouez gratuitement à n'importe quelle machine à sous

Si vous voulez voir quels sont les autres fournisseurs de créneaux horaires, vous pouvez vérifier ceux qui existent !

Concours & promotions

Crown

Rejoignez le VIP de Lucky7Bonus

Remplissez le formulaire en dessous avec votre adresse mail pour obtenir des bonus inédits !

S'inscrire!

Ce site est protégé par reCAPTCHA et applique les règles de Google suivantes : Politique de confidentialité et Conditions générales d'utilisation.

Actualités connexes

Vous cherchez d'autres nouvelles similaires ? Trouvez toutes les dernières nouvelles du monde des casinos et des jeux de hasard

Crown

Rejoignez le VIP de Lucky7Bonus

Remplissez le formulaire en dessous avec votre adresse mail pour obtenir des bonus inédits !

S'inscrire!
Chevron

Ce site est protégé par reCAPTCHA et applique les règles de Google suivantes : Politique de confidentialité et Conditions générales d'utilisation.

AccueilChevronBlogChevronMatoupris : le joueur japonais qui a failli ruiner Donald Trump