Les meilleurs romans sur l’univers du casino
11 min restante(s)

Les meilleurs romans sur l’univers du casino

Si vous nous suivez sur Lucky7Bonus depuis un moment, alors vous savez que nous apprécions vous partager certaines des histoires les plus incroyables qui se sont déroulées dans un casino, qu’il soit terrestre ou en ligne. Mais il arrive parfois que les plus grandes histoires du monde des casinos soient purement fictionnelles, et de ce fait qu’on ne les retrouve pas sur des articles sur Internet ou dans la presse locale.

En effet, depuis la nuit des temps, le casino a été à maintes reprises utilisé comme toile de fond pour de nombreuses œuvres culturelles. On l’a souvent constaté au cinéma avec la saga Ocean’s ou le classique Las Vegas Parano, mais c’est également le cas dans la littérature. On connaît les nombreux ouvrages qui voient le jour et qui vous expliquent les différentes stratégies pour gagner à la roulette, au blackjack ou encore, au poker, mais ici, on est là pour parler d’un tout autre genre : les romans de fiction.

Car le casino est un univers qui permet de mettre en place les meilleures intrigues, des récits ultra prenants où les rebondissements s’enchaînent, ou encore qui peuvent vous immerger dans des milieux peu scrupuleux, comme par exemple celui de la mafia. Dans cet article, nous avons souhaité vous répertorier quelques-uns des meilleurs ouvrages de fiction qui se déroulent dans un établissement de jeu. Qui sait, peut-être que vous trouverez parmi ces livres votre prochaine lecture préférée !

Casino Royale, Ian Fleming

On commence tranquillement ce top avec un classique mettant en scène le plus célèbre des agents secrets : James Bond. Si l'adaptation cinématographique avec Daniel Craig n’est arrivée qu’en 2006, le roman Casino Royale est quant à lui publié en 1953 ! Il s’agit du premier ouvrage écrit par Ian Fleming mettant en scène l’agent 007. Le succès est immédiat et ouvre ainsi la voie à une longue série de livres racontant les aventures de Bond.

Dans cette première mission, l'agent secret britannique est envoyé au casino de Royale-les-Eaux pour affronter Le Chiffre, un agent soviétique qui agit comme trésorier d'un syndicat communiste français. Joueur invétéré, il a perdu l'argent confié par le SMERSH et cherche à le récupérer au plus vite lors d'une partie de baccara. James Bond va devoir non seulement mobiliser ses talents d’espion, mais également de joueur pour tenter de l’arrêter !

Si le roman a été adapté à l'écran en 2006, il s’agit là non pas de la première, mais de la troisième adaptation ! Le roman est tout d’abord adapté à la télévision américaine en 1954, puis en un film parodique en 1967, pour enfin devenir le film d'action que nous connaissons tous, 21ᵉ opus de la série officielle de films produit par EON Productions.

La banque a sauté, Patrick Partouche

Partouche, Partouche… ce nom ne peut être inconnu pour quiconque a déjà mis les pieds dans un casino terrestre. Eh oui, car Partouche est le nom d’un des plus grands groupes de dirigeants d’établissements de jeu de l’Hexagone. Alors forcément, un ouvrage écrit par l’un des membres de cette influente famille ne peut que se passer dans l’univers dans lequel ils travaillent quotidiennement.

La banque a sauté est un livre très original, paru en 2012, et qui utilise en fait l’allégorie du casino pour illustrer une page noire de l’économie mondiale, les crises de 2008 et 2010. Ici, on retrouve plusieurs joueurs de plusieurs nationalités : un Grec, un Espagnol, un Italien, un Français, un Anglais, un Américain et un Chinois. Tous se retrouvent autour d’une table afin de disputer une partie de poker. Mais soudain, le directeur du casino est appelé de toute urgence. Le joueur grec, George a sauté. Il a atteint son plafond. Ses crédits se retrouvent bloqués par sa banque. Personne, que ce soient les banques ou les autres joueurs, ne souhaite l’aider. Il a besoin de 760 milliards d’euros !

Patrick Partouche, avec ce livre, raconte de manière originale le krach boursier vécu en Europe et dans le monde, au travers d’une partie de poker. Mais il ne se contente pas de raconter, mais tente également de proposer des solutions, transposées sur l'économie des casinos qui ont su résister à cette crise économique majeure.

Trouville Casino, Christine Montalbetti

La femme de lettres Christine Montalbetti offre ici un récit qui sort quelque peu de ce qu’on a l’habitude de lire de sa part. Dans Trouville Casino, paru en 2018, elle revisite un fait divers réel ayant eu lieu en 2011 : celui du braquage du célèbre casino de Trouville-sur-Mer par un homme retraité de 75 ans.

Ce roman vous permet de découvrir ce héros quelque peu hors du commun, mais de manière qui tranche totalement avec ce qu’on peut lire ailleurs. Dans la littérature, on a soit le point de vue du narrateur, qui est très souvent extérieur à l’histoire, soit le point de vue du personnage principal, qui nous raconte l’histoire. Ici, on nous propose de vivre ce fait divers à travers les yeux de l'auteur, qui fait partie intégrante de l’histoire. On peut d’ailleurs lire en début de livre : « Au moment où le héros de cette histoire pénètre dans le casino, je suis confortablement installée (...) dans un bar d'hôtel ... », montrant ainsi que Christine Montalbetti assiste à tout ce qui se passe.

Toute l'intrigue se déroule au moment où le braquage du Casino de Trouville est annoncé. L'auteure est peut-être le témoin clé de cette affaire où s’enchaînent les rebondissements, et où certains secrets des personnes présentes dans le casino seront révélés. Ainsi, le lecteur lui-même peut être amené à tenter de résoudre cette affaire, en tentant de démêler le vrai du faux.

La dame de pique, Alexandre Pouchkine

Si Alexandre Pouchkine est avant tout connu pour ses ouvrages Boris Godunov ou Eugène Onéguine, La Dame de Pique est une œuvre qui a marqué l’art de la littérature fantastique. Et ce n’est pas nous qui le disons, mais Fiodor Dostoïevski lui-même, que l’on retrouvera peut-être plus tard dans cet article.

La Dame de Pique n’est pas un roman à proprement parler, mais une nouvelle, rédigée en 1833 et parue en octobre 1834 dans la revue Cabinet de Lecture. Elle nous raconte l’histoire de la comtesse Anna Fedotovna, qui détient l'une des formules secrètes lui permettant de gagner à chaque coup, ou presque, au jeu du Pharaon, très populaire à la cour du roi Louis XV. Elle raconte que c’est lors d'un séjour à la cour du roi, à Versailles, qu’elle fera cette découverte inattendue, qui lui sera très lucrative, jusqu'à ce que d'autres personnages tentent d'abuser de son savoir.

La force de cette nouvelle est qu’elle laisse le choix de la fin au lecteur. En effet, nulle part dans le récit est expliqué la nature du pouvoir de la comtesse, qui refusera toujours de dévoiler son secret. Ainsi, c’est au lecteur de choisir si ce pouvoir est surnaturel ou alors s’il s’agit d’une simple martingale, alliée à un peu de chance.

La lune était noire, Michael Connelly

Les plus lecteurs d’entre vous, et notamment les amateurs de romans policiers, savent pertinemment qui est Michael Connelly. L’Américain est l’un des auteurs les plus populaires lorsqu’il s’agit de polar noir. Certaines de ses œuvres ont d’ailleurs été adaptées au cinéma, comme par exemple Créance de Sang, réalisé par le grand Clint Eastwood.

Mais avec La lune était noire, paru en 2000, Connelly s’éloigne des personnages qui ont fait son succès, pour mettre en avant un personnage principal féminin et criminel qui plus est ! Ici, on suit le quotidien de Cassie, une jeune femme en liberté conditionnelle, qui tente donc de se ranger. Elle travaille dans une concession à Los Angeles, un boulot légal, mais qui l’ennuie terriblement. De ce fait, il ne faut pas longtemps avant que son passé trouble refasse surface. Au même moment, une vieille connaissance lui propose de monter un coup visant à braquer un casino de Las Vegas. Le problème, c’est que la cible n’est autre que le casino qui l’a fait tomber cinq ans auparavant.

Avec La lune était noire, Michael Connelly montre qu’il n’a pas besoin de se reposer sur ses personnages phares pour offrir un livre très qualitatif et ultra prenant. Le personnage de Cassie est profond et très attachant. Elle apparaît d’ailleurs via des clins d'œil dans d’autres livres de l’auteur.

Le joueur, Fiodor Dostoïevski

On l’avait dit, le voici, le célèbre écrivain russe Fiodor Dostoïevski ! Et si Le joueur n’est pas l'œuvre la plus connue de l’écrivain, elle est quand même significative du talent d’écriture du Russe.

L’histoire raconte celle d’Alexeï Ivanovitch, un jeune précepteur, travaillant pour les enfants d’un général à la retraite. Il voyage en Allemagne à Roulettenbourg, ville fictive connue pour ses thermes et ses loisirs pour la haute société. C’est dans cette ville qu’il recroise le chemin de Paulina Alexandrovna, la belle-fille du général, et dont il est désespérément amoureux. La famille du général est désespérément endettée auprès du marquis De Grieux, dont Paulina est amoureux. Alexeï, par amour pour elle, va se mettre aux jeux d’argent pour tenter de rembourser les dettes et ainsi obtenir les faveurs de sa belle. Mais celle-ci n’aura que du mépris pour lui, tandis qu’il tombera progressivement dans l’addiction.

Comme dit précédemment, Le joueur n’est pas l'œuvre la plus importante de l’auteur, mais elle est très intéressante, tant elle contient des éléments quasi autobiographiques, notamment le fait que Dostoïevski était un vrai amateur de jeux de hasard, dans lesquels il laissait beaucoup d’argent. Le livre a connu tout de même une certaine popularité, ayant été adapté à sept reprises au cinéma et à la télévision.

Mauvaise nouvelle, Donald Westlake

À l’instar de Michael Connelly, Donald Westlake a fait la majorité de sa carrière avec des romans policiers, alliant la violence et l’humour, et mettant en scène des personnages devenus cultes, comme Alan Grofield, Parker ou encore John Dortmunder. C’est d’ailleurs ce dernier qui est mis à l’honneur dans Mauvaise nouvelle.

Ici, le célèbre Dortmunder se met en quête d'un Indien mort depuis longtemps, et néanmoins kidnappé. Tout a commencé sur Internet, par la faute de son ami de toujours Andy Kelp, qui a fait la connaissance d'un certain Fitzroy Guilderpost, qui s’avère plus malhonnête qu’il n’y paraît. Lui et ses associés, Irwin Gabel, un professeur raté, et Little Feather, une show girl de Las Vegas, ont monté un projet complètement fou de braquer un casino au nord du New York. Dortmunder va donc se retrouver contre toute attente à aider ces escrocs à faire valoir les droits de la supposée dernière descendante d'une tribu indienne sur les bénéfices d'un casino.

Donald Westlake, lauréat du prix Edgar Allan Poe du meilleur roman policier, est un écrivain à la plume inattendue, et le montre encore une fois ici. Il aborde le jeu avec humour, le tout avec l'aide d'un anti-héros maladroit et malheureux. L'écrivain, qui a ensuite remporté un Masters Award, a inspiré de nombreux réalisateurs, dont Costa-Gavras, Yves Robert et Stephen Frears. Il décède le 31 décembre 2008, à l’âge de 75 ans.

Le dernier parrain, Mario Puzo

Mario Puzo est probablement la référence quand il s’agit d’écrire sur le milieu mafieux américain. Il est un New-yorkais pur et dur, ayant grandi dans le quartier de Hell’s Kitchen. Ses nombreux souvenirs et anecdotes collectées quand il était journaliste pour la presse à sensation lui ont servi dans la rédaction de la grande majorité de ses livres, comme son plus célèbre, Le Parrain, paru en 1969 et adapté au cinéma par le grand Francis Ford Coppola.

Avec Le dernier parrain, paru en 1996, on retrouve la recette qui avait fait le succès du Parrain, presque trente années plus tôt. Ici, on suit le quotidien du clan Clericuzio, mené par Domenico, dans les années 1960, qui voit bien que l’avenir de sa Famille n’est plus dans le trafic de drogue et de la prostitution. Fini de jouer dans l’illégalité, pour lui, maintenant le jeu se joue sur des business légaux, où il est possible de blanchir de l’argent facilement. Cela passe donc par la bourse, le cinéma hollywoodien, mais également par les casinos de Las Vegas.

Le dernier parrain ressemble ni plus ni moins à une version mise à jour du Parrain de 1969. Ici, Puzo dépeint la mafia telle qu’elle est à cette époque et s’en sert également pour dresser un portrait très critique de l’Amérique moderne, qui doit faire avec la corruption et ses noirceurs.

Jouer avec de l'argent réel ?

Nous avons sélectionné un ensemble des meilleurs casinos que vous pouvez trouver en ligne où vous pouvez jouer à ce jeu en utilisant de l'argent réel !

Jouez gratuitement à n'importe quelle machine à sous

Si vous voulez voir quels sont les autres fournisseurs de créneaux horaires, vous pouvez vérifier ceux qui existent !

Concours & promotions

Crown

Rejoignez le VIP de Lucky7Bonus

Remplissez le formulaire en dessous avec votre adresse mail pour obtenir des bonus inédits !

S'inscrire!

Ce site est protégé par reCAPTCHA et applique les règles de Google suivantes : Politique de confidentialité et Conditions générales d'utilisation.

Actualités connexes

Vous cherchez d'autres nouvelles similaires ? Trouvez toutes les dernières nouvelles du monde des casinos et des jeux de hasard

Crown

Rejoignez le VIP de Lucky7Bonus

Remplissez le formulaire en dessous avec votre adresse mail pour obtenir des bonus inédits !

S'inscrire!
Chevron

Ce site est protégé par reCAPTCHA et applique les règles de Google suivantes : Politique de confidentialité et Conditions générales d'utilisation.

AccueilChevronBlogChevronLes meilleurs romans sur l’univers du casino