Doyle Brunson: LA légende du poker
9 min restante(s)

Doyle Brunson: LA légende du poker

Le milieu du poker regorge d’histoires et d’anecdotes complètement folles, qui tournent la plupart du temps autour de l’argent, du timing, des femmes et de la chance. Ces récits, parfois à peine exagérés, ont contribué à la réputation sulfureuse de cette discipline et ont également élevé certains protagonistes au rang des légendes. C’est le cas de Doyle Brunson, figure historique du poker, qui a notamment permis à ce sport cérébral de se démocratiser dans les années 70.

Bien plus qu’une simple tête d’affiche, celui que l’on surnomme “Texas Dolly” est un véritable champion hors catégorie.

Tout d’abord, avant même de parler de gains ou de palmarès, il faut préciser que Doyle Brunson a obtenu le respect de ses pairs, pour sa qualité de jeu et surtout pour ses valeurs humaines. Ce personnage toujours souriant et chambreur a également remporté des millions de dollars en faisant de sa passion son métier.

Au total, il compte à son actif plus de 6 000 000 $ de gains, et 10 bracelets WSOP !

Aujourd’hui, Lucky7Bonus vous conte l’histoire de Doyle Brunson, légende absolue du gambling et multiple champion du monde du poker. Vous retrouverez dans cet article le parcours et la jeunesse de l’un des joueurs les plus populaires du circuit. Nous vous expliquerons ensuite comment Brunson a découvert le poker, puis nous aborderons ses échecs cuisants et ses premiers succès. Après avoir lu ce portrait digne d’un film hollywoodien, vous aurez, vous aussi, un immense respect pour la légende Doyle Brunson !

Une jeunesse marquée par le sport

L’année 1933 est culturellement iconique pour deux raisons aux États-Unis : la fin de la prohibition et la naissance de Doyle Brunson. C’est à Longworth, petite ville isolée du Texas, que la famille de la future légende choisit comme lieu de résidence. Cette distance avec les villages voisins est une contrainte pour beaucoup, mais sera finalement une bénédiction pour le petit garçon plein de fougue. Le jeune homme profite de ces miles pour entretenir sa forme physique et se déplace uniquement en courant, à une époque où le running était une activité assez peu répandue.

Dans les années 40, personne ne sortait faire son jogging pour le plaisir ! Cette habitude prise très tôt par le Texan lui a permis d’avoir une condition physique de sportif de haut niveau et va lui ouvrir des portes qui auraient dû rester fermées. Après avoir participé à de nombreuses compétitions, il devient champion du Texas en courant le Mile (1,609 km) en moins de 5 minutes, à seulement 17 ans. Cette prouesse a mis en lumière Doyle Brunson et lui a donné la réputation d’être un sportif de haut niveau dans toute la région.

Une carrière professionnelle avortée

Ses performances ne sont pas restées sans conséquences puisque de nombreuses écoles prestigieuses se sont vite intéressées à son profil. Mais son sport préféré est le basket-ball, et il laisse donc tomber la course à pied pour se consacrer exclusivement à la balle orange. Là encore, son niveau impressionne, et le jeune garçon est même repéré par les Lakers de Minneapolis, franchise aujourd’hui délocalisée à Los Angeles.

Mais Doyle Brunson ne foulera jamais les parquets de la prestigieuse NBA, la faute à un accident de travail. Pendant la période estivale, le jeune homme s’est fait tomber une plaque de plâtre sur la jambe. La médecine n’étant pas ce qu’elle est de nos jours, les conséquences de ce moment difficiles sont terribles : deux ans de plâtre, une vie de séquelles et un adieu définitif au sport de haut niveau. Aujourd’hui encore, les marques de ce terrible moment sont présentes et l’obligent certaines fois à se déplacer à l’aide de béquilles.

Sa carrière de sportif de haut niveau n’avait pas commencé qu’elle fut déjà terminée. Brunson a donc dû se rabattre sur une vie somme toute plus classique, et s’est lancé dans des études dans l’éducation à HSU. Les compétences sportives qui ont été décelées chez le jeune homme n’avaient d’égal que les aptitudes cérébrales. Autrement dit, l’obtention du diplôme ne fut qu’une formalité pour le jeune homme, puisqu’il réussit ses études avec brio.

Des débuts prometteurs dans le monde du poker

L’université lui a permis de décrocher un diplôme, mais aussi et surtout d’apprendre à jouer au poker. Brunson avait déjà joué quelques fois auparavant, notamment au poker fermé. Mais il ne comprenait pas spécialement l’intérêt qu’avaient les Texans pour ce jeu de cartes. Après s’être intéressé de plus près aux spécificités de cette discipline, le jeune Doyle s’est même offert le luxe de payer ses études, grâce aux gains générés lors de parties de poker.

C’est en 1954 que le talentueux jeune homme sort de l’université et trouve après quelque temps son premier travail, un poste de vendeur d’équipements de bureau. Très vite, il se rend compte de son talent pour le poker et comprend que le salaire gagné pendant un mois pouvait être remporté en une seule soirée de gambling autour des tables. Le déclic ne met pas très longtemps à intervenir, puisque le soir même de ses débuts dans le monde du travail, il remporte en 3 heures son salaire mensuel.

Sa démission intervient quelque temps après et sa décision est prise : Doyle Brunson sera joueur professionnel de poker. Il faut comprendre qu’à cette époque, cette discipline est assez peu populaire et qu’être professionnel signifie tout simplement gagner sa vie en jouant aux cartes puisqu’il n’y a pas de sponsoring ou de véritables subventions. Brunson, alors âgé de 23 ans, se déplace dans les villes voisines à la recherche de parties clandestines, car dans les années 50, il n’y a pas de tables véritablement légales.

Un premier Vegas cauchemardesque

Après avoir pris la route de Fort Worth avec un ami, le jeune homme commença à amasser de très jolies sommes d’argent aux tables illégales. Le Texas est même devenu trop petit, et la réputation du joueur le précède. Les deux compères ont donc pris la direction des États voisins, la Louisiane et l’Oklahoma, pour trouver de nouveaux joueurs et remporter le plus de gains possible. Il y rencontre Amarillo Slim et Sailor Roberts, deux futures légendes du poker également.

Les deux derniers cités ont décidé de suivre Brunson dans sa quête et sont partis tous les trois dans les régions voisines afin de trouver des parties clandestines, toutes aussi dangereuses les unes que les autres. Il faillait éviter les braquages, la tricherie et bien évidemment partir sans encombre. Doyle Brunson avouera quelques années plus tard avoir vu un homme réputé mauvais payeur mourir à table, la faute à des mafieux qui n’acceptaient pas la défaite et l’irrespect.

Brunson, Slim et Roberts partageaient tous les gains équitablement, et assumaient les pertes en groupe. Après 6 ans à écumer les parties les plus folles du pays, les 3 joueurs professionnels ont pris la décision de tenter la folle aventure à Las Vegas, le paradis des gamblers, pour jouer des parties plus régulées et plus importantes. Tout ne se passe malheureusement pas comme prévu puisque la cagnotte globale de plus de 100 000 $ est perdue en seulement quelques jours. Le groupe se sépare, mais Brunson décide à la fin des 60’s de rester définitivement à Vegas.

La consécration aux World Series of Poker

Et c’est peut-être le meilleur choix de la carrière de Doyle Brunson. C’est à ce moment précis que le Texan va se faire un nom dans le poker, en voulant conquérir le Nevada et ses magnifiques tables de poker. L’année 70 marque un tournant dans la discipline, avec la création des World Series of Poker. Fut pour l’occasion créé le Main Event, le plus prestigieux tournoi de l’histoire du poker qui, encore aujourd’hui, fait rêver les joueurs du monde entier.

Il n’était pas possible de s’inscrire à cette épreuve, il fallait obligatoirement être invité pour y participer. Brunson a pu y être convié grâce à ses performances en cash game dans la ville du vice et sa volonté de toujours travailler son jeu pour s’améliorer. Le démarrage est poussif malgré le faible nombre de joueurs, mais le Texan ne désespère pas et va enfin performer quelques années plus tard, en 1976. La future légende remporte lors de cette édition des WSOP un tournoi à 5 000 $ et le Main Event à 10 000 $, empochant au total plus de 300 000 $ de gains.

Brunson a remporté le plus gros tournoi de l’année avec 10 et 2 (Ten & Deuce), autrement dit une main plus que mauvaise, ce qui lui vaudra le surnom de Texas Dolly, en référence aux initiales de cette main rentrée, elle aussi, dans l’histoire du poker. Mais c’est l’année suivante que Doyle Brunson rentre véritablement dans la légende de ce jeu de cartes. En 1977, le Texan récidive et remporte de nouveau le Main Event des WSOP, une nouvelle fois en remportant son heads-up avec… 10 et 2 !

Doyle Brunson dans la légende

La réussite est totale pour le tout jeune quadragénaire qui remporte de nouveau 2 bracelets WSOP en 1978 et en 1979. Ces succès font de lui le premier joueur à dépasser le million de dollars de gains en tournoi, en plus des millions déjà amassés en cash game face à des barons de la drogue et des directeurs de casinos. Après une décennie plus compliquée, le joueur revient en forme dans les années 90 et continue de glaner de nombreuses récompenses. Au total, Brunson remportera pas moins de 10 bracelets WSOP !

Il décide également d’écrire un ouvrage en 1979, nommé Super System. Cette bible du poker explique comment jouer de manière optimale avec des conseils de joueurs professionnels. Le succès est planétaire et a même contribué à l’amélioration du niveau global. Ses adversaires ont également profité de ses conseils, ce qui explique une baisse de régime de Brunson pendant les années 80. Il publie une version améliorée de son livre en 2004 en tenant compte de l’évolution du poker et des avancées technologiques.

Le Texan est entré au Hall of Fame en 1988, reconnaissance suprême et éternelle pour un joueur de poker. Doyle Brunson a décidé de prendre sa retraite en 2018, après plus de 50 ans passés à vivre de sa passion. Cet homme est devenu une icône grâce à son niveau, mais aussi, par son comportement quasi irréprochable et par sa bienveillance pendant toutes ces années. Non, être une légende n’est pas qu’une question de performance.

A propos de l'auteurClaude Gillet
336 articles
✅ Revu par le responsable du contenu
Compétence :
Blackjack
Poker
Depuis 2019, Claude est le rédacteur en chef. Son rôle est le plus complet, puisqu’il est à la fois à la publication, à la rédaction et à la relecture. Tous les articles qui sont publiés sous le site ont été vérifiés par ses soins.

Jouer avec de l'argent réel ?

Nous avons sélectionné un ensemble des meilleurs casinos que vous pouvez trouver en ligne où vous pouvez jouer à ce jeu en utilisant de l'argent réel !

Jouez gratuitement à n'importe quelle machine à sous

Si vous voulez voir quels sont les autres fournisseurs de créneaux horaires, vous pouvez vérifier ceux qui existent !

Crown

Rejoignez le VIP de Lucky7Bonus

Remplissez le formulaire en dessous avec votre adresse mail pour obtenir des bonus inédits !

S'inscrire!

Ce site est protégé par reCAPTCHA et applique les règles de Google suivantes : Politique de confidentialité et Conditions générales d'utilisation.

Actualités connexes

Vous cherchez d'autres nouvelles similaires ? Trouvez toutes les dernières nouvelles du monde des casinos et des jeux de hasard

Crown

Rejoignez le VIP de Lucky7Bonus

Remplissez le formulaire en dessous avec votre adresse mail pour obtenir des bonus inédits !

S'inscrire!
Chevron

Ce site est protégé par reCAPTCHA et applique les règles de Google suivantes : Politique de confidentialité et Conditions générales d'utilisation.

Newsletter
AccueilChevronBlogChevronDoyle Brunson: LA légende du poker